HISTOIRE DE MARQUES, L’ALPINE RENAULT A 110 COLLECTOR

Alpine A110, une automobile collector qui déchaînent les passions ...

Vous vous êtes décidé à sacrifier votre vieux plan d’épargne logement souscrit à un taux historique pour acheter un exemplaire de cette voiture collector, l’Alpine A110.

C'est assurément l’une des plus prestigieuses voitures de collection que tout collectionneur auto émérite rêve de posséder.

Et il s'agira sans aucun doute l’un des meilleurs placements passion que vous pourrez réaliser.

L’histoire de Jean Rédélé, décédé en août 2007, et de la plus célèbre voiture sportive française sont à tout jamais indissociables.

C’est avant tout, l’histoire hors du commun d’un jeune diplômé de HEC, alors plus jeune concessionnaire français Renault à Dieppe, passionné de sport automobile.

A l’époque, Jean Rédélé participa au rallye Dieppe-Rouen avec une Renault 4 CV, affirmant qu'elle avait un vrai potentiel sportif.

Une victoire à la clé qui allait l’inciter à poursuivre dans cette direction.

Il se passionnait pour les rallyes de montagne, aimant à piloter sur des routes sinueuses et entrelacées.

En 1955, Jean Rédélé fondait la société anonyme des automobiles Alpine en référence à ses victoires sur les routes des massifs alpins.

Ses automobiles seraient baptisées Alpine.

En 1962, le coupé 2 places, l’Alpine A110, était présenté au salon de Paris.

Présentée comme une évolution de l'A108 fabriquée à partir de la Renault Dauphine, l'Alpine A110 était conçue avec des pièces de Renault 8, équipée d’un petit moteur de 1 150 cc.

L’Alpine A110 continuait à bénéficier d'un châssis-poutre en acier et d’une carrosserie en fibre de verre-polyester avec un moteur en porte à faux arrière.

La différence notable avec l'Alpine A108 est l'arrière du véhicule agrandi pour recevoir le nouveau moteur quatre cylindres Renault à cinq paliers.

L’Alpine A110 était disponible en versions Tour de France et cabriolet, alors que le coupé 2+2 GT4 était doté d’une nouvelle carrosserie conçue par Chappe et Gessalin (Chappe et Gessalin Automobiles CG).

En 1965, Alpine s'associait à Renault et dès l’année suivante, les voitures était commercialisées par le réseau des concessionnaires de la régie Renault.

En 1971, la marque remporta son premier titre de champion d'Europe des constructeurs en rallye.

En 1973, Renault prenait une participation majoritaire dans Alpine.

Jean Rédelé, quittait l'entreprise en 1978, obtenant l’engagement du constructeur Renault de conserver les emplois sur le site de l'entreprise de Dieppe pendant quinze ans.

L'usine était alors destinée à y assembler la gamme Renault Sport.

L’Alpine A110 a construit son indiscutable popularité internationale à la faveur de la compétition automobile.

Elle participa aux rallyes nationaux et remporta beaucoup de victoires, consacrant plusieurs champions de France à son volant.

Remportant de nombreuses épreuves sur le continent européen, elle fut la voiture de rallye la plus performante dans les années 70.

Parmi ses victoires mémorables, l'Alpine A110 gagna le rallye de Monte Carlo et fut championne des rallyes en 1971 et 1973.

En janvier 2006, le quotidien Le Parisien annonçait que Renault voulait voir revivre la marque Alpine, Carlos Ghosn souhaitant développer le segment des véhicules haut de gamme du constructeur.

En mai 2012, un nouveau concept car Renault Alpine était dévoilée sur le circuit du Grand Prix de Monaco de F1 par Carlos Tavares.

Le prototype, baptisé A 110-50 en hommage aux cinquante 50 ans de la Berlinette Alpine A 110, affichait un design sportif, honorant les codes Alpine (projecteurs additionnels, grands passages de roues, lunette arrière tridimensionnelle, poupe tronquée), doté du moteur V6 de 3,5 litres développant 400 ch, emprunté à la Mégane Trophy.

Sa coque en carbone et son châssis tubulaire permettait de contenir le poids.

En novembre 2012, Carlos Ghosn et Tony Fernandes (propriétaire de Caterham) annonçaient le retour en production d'une Alpine pour 2016 en collaboration.

Ce projet était imaginé avec la société Caterham qui entrait à hauteur de 50% au capital de la Société des automobiles Alpine Renault, renommée pour l’occasion Société des automobiles Alpine Caterham.

En mars 2014, la fin du partenariat entre Renault et la société Caterham était officialisée, sans pour autant remettre en question le projet d'une nouvelle automobile Alpine.

En février 2016, Carlos Ghosn dévoilait un nouveau concept de la prochaine Alpine, nommé Alpine Vision, qui préfigurait la version définitive de la future Alpine A110 qui serait présentée début 2017.

En décembre 2016, en hommage à la création de la marque, Renault proposait la réservation des 1955 premières automobiles Alpine, alors même que le modèle définitif n'est pas encore connu du grand public.

Tous les exemplaires de la nouvelle Alpine A110 étaient réservés en moins de 48 heures.

Maintenant que vous connaissez l’histoire de la marque Alpine Renault, il ne vous reste plus qu’à rechercher cette fameuse Berlinette A110 qui reste la plus chère et la plus recherchée de la gamme Alpine.

Il vous faudra choisir entre Alpine A110 V85, Alpine A110 1300 G/1300 S, Alpine A110 1600/1600 S.

La première version équipée d’un moteur de Renault 12 TS, est fiable et commode à entretenir.

Question budget, sa fourchette de prix est comprise entre 35.000 et 45.000 € selon l’état du véhicule.

La deuxième, l’Alpine A110 1300 G/1300 S exige un entretien plus complexe.

Elle supporte mal de rouler en agglomération ou à faible vitesse (calage moteur fréquent).

La troisième version, l’Alpine A110 1600/1600 S est la version la plus recherchée avec un prix de vente oscillant entre 60.000 et 90.000 €.

Si seulement, vous aviez envisager d’acquérir cette dernière version dix années plus tôt, il vous en aurait coûté seulement aux alentours de 35.000 €.


Assurance bris de glaces et véhicules de collection

Le dommage le plus couramment déclaré

Le bris des glaces est l’un des dommages les plus courants auxquels sont confrontés les automobilistes ou les motards…

Pour ces derniers, on parlera plus facilement de bris d’optique.

Acte de vandalisme, projection de cailloux, accrochage… les raisons d’une vitre brisée ou d’une optique de phare peuvent être multiples.

Pour se prémunir contre ce risque, les assureurs collection proposent à leurs clients de compléter leur contrat d’assurance par une garantie bris des glaces.

Soyez attentif car les conditions d’indemnisation peuvent changer d’un assureur à un autre.

Tout comme les autres garanties d’assurance, la garantie bris des glaces n’est pas automatiquement incluse dans les contrats d’assurance automobile de collection ou assurance moto de collection.

C’est une garantie optionnelle, souscrite à la demande de l’assuré.

Que couvre la garantie de bris des glaces ?

La garantie bris des glaces couvre l’assuré en cas de dommages sur l’ensemble des vitres du véhicule, y compris les optiques de phare.

En général, les éléments suivants sont pris en charge, qu’ils soient en produit verriers ou matières translucides :

  • Le pare-brise
  • Les vitres latérales
  • Les lunette arrière
  • Le toit vitré
  • Les optiques de phare
  • Le dispositif d'éclairage et de signalisation

Sont également pris en charge, sur justificatifs, les frais de regravage (remarquage) antivol des glaces remplacées, si celles-ci comportaient déjà un marquage antivol agréé par l’assureur à l’exclusion toutefois des phares longue portée, phares antibrouillards non prévus de série par le constructeur à l’origine, appareils rétroviseurs et de signalisation ainsi qu’aux ampoules de phares si, seules, celles-ci sont endommagées, feux arrière, clignotants.

L’assureur garantit en outre :

  • Les bris des glaces résultant de dégradations volontaires (acte de vandalisme) sous réserve d’un dépôt de plainte;
  • Les gris des glaces résultant du vol ou d’une tentative de vol du véhicule assuré et/ou de ses accessoires hors-série et/ou de son contenu

Lorsque le pare-brise est techniquement réparable, l’assureur ne garantit que le coût de la réparation et non le remplacement du pare-brise.

Selon les contrats d’assurance collection, la garantie bris des glaces peut s’accompagner d’un plafond d’indemnisation, assortie ou non d’une franchise contractuelle à la charge de l’assuré.

Le plafond de garantie est le montant au-delà duquel aucun remboursement n'est effectué.

Un plafond garantie doit être normalement spécifié aux dispositions particulières du contrat d'assurance.

Tout comme le montant de la franchise contractuelle qui doit être mentionné sur votre contrat d’assurance collection.

Très différent, selon l’assureur collection, il joue un élément important à vérifier;avant de souscrire une assurance automobile de collection.

Pour être indemnisé, l’article L. 113-2-4 du Code des Assurances stipule que l’assuré dispose de cinq jours ouvrés pour déclarer un dégât de bris des glaces:

  • Soit l’assuré fait réparer directement son véhicule, après accord de son assureur, et se dirige vers le garagiste de son choix. Le montant de la facture sera ensuite transmis à l’assureur pour en obtenir le remboursement;
  • Soit l’assuré s’adresse à un réparateur partenaire agréé, qui prendra en charge le sinistre dans les limites de la garantie d’assurance souscrite. Seule la franchise restera à la charge de l’assuré.

Comment mettre en jeu cette garantie ?

Pour que la garantie bris des glaces puisse être acquise, et ouvre droit à indemnisation, le sinistre doit concerner exclusivement un bris des glaces.

En cas de dommages à d’autres éléments du véhicule, l’origine du sinistre pourrait être requalifiée.

Par exemple, une vitre latérale cassée pour dérober un autoradio verrait le sinistre requalifié en sinistre vol.

La déclaration d’un dommage bris des glaces n’a aucune incidence sur le coefficient de réduction-majoration (coefficient de bonus-malus).

Cependant, en cas de survenance de plusieurs sinistres bris des glaces au cours d’une même année, l’assureur pourrait réviser à la hausse le montant de votre cotisation d’assurance, voire purement et simplement résilier votre contrat d’assurance.

Lors de la survenance d’un bris des glaces, si celui-ci est de faible importance, ne gênant pas considérablement votre champ de vision, vous pourriez imaginer qu’il n’est pas urgent de le réparer.

Sachez que des éléments comme l’eau, les frottements des essuies glaces, le vent, la neige, les soubresauts peuvent rapidement fragiliser votre pare-brise.

Il est donc important de vous adresser sans attendre à un réparateur agrée qui décidera de la réparation ou du remplacement de votre pare-brise.

Prenez conseil auprès de votre assureur automobile de collection qui vous indiquera si vous bénéficiez d’une garantie bris des glaces au titre de votre contrat d’assurance auto collection.