LES GRANDES DATES DE L’AUTOMOBILE DE COLLECTION

LES PRINCIPALES DATES QUI ONT MARQUÉ L’HISTOIRE DE L’AUTOMOBILE DE COLLECTION

En novembre 1770, Joseph Cugnot achevait la fabrication d’un chariot propulsé par vapeur. Ce chariot instable s’écrasait contre un mur au cours d’essais. Il était considéré comme la toute première automobile de l’histoire.

En janvier 1807, François Isaac de Rivaz déposait le brevet du moteur à explosion après trois d’années de développement.

En août 1844, l'Américain Goodyear déposait un brevet d’un procédé de vulcanisation du caoutchouc. Ce procédé, dénommé vulcanisation, était à l’origine de l'industrie du caoutchouc.

En janvier 1886, Carl Benz construisait la première automobile avec un moteur à explosion sur un tricycle équipé d’une boîte de vitesse et d’un différentiel. Carl Benz devint le chef d’entreprise d’un groupe automobile dont l’histoire se poursuit aujourd’hui encore sous le nom de Daimler Chrysler.

En 1887, l’ingénieur allemand Daimler déposait le brevet d’un moteur à essence et devenait le père du moteur automobile. Créée en 1890, son entreprise fusionna en 1926 avec celle de Benz.

En mai 1888, John Boyd Dunlop déposait le brevet de son invention, le premier pneumatique Dunlop.

En 1889, les frères Edouard et André Michelin reprenaient l'entreprise de construction de patins de frein vélo qui avait été fondée par leur grand-père. En 1895, ils fabriquaient la première automobile équipée de pneus qu’ils dénommaient
l’Eclair. Le célèbre bibendum Michelin venait de naître.

En février 1898, Enzo Ferrari, constructeur automobile de véhicules de prestige, naissait. Après une carrière de coureur automobile pour Alfa Romeo, il fondait en 1929 la Scuderia Ferrari, filiale d'Alfa Romeo jusqu’en 1947.

En décembre 1898, Louis Renault construisait sa première automobile. L’année suivante, il fondait sa société, et devenait l’un des plus grands constructeurs automobiles français.

En novembre 1906, l’ingénieur Henry Royce s’associait à l’aristocrate Charles Rolls. Ensemble, ils donnaient naissance à la mythique marque automobile Rolls Royce et à sa première production,
la Silver Ghost, équipée d’un six cylindres qui pouvait atteindre la vitesse de 85 km/h.

En août 1908, le constructeur Henry Ford produisait le Ford Model T qui fut produit à 15 millions d’exemplaires. Seule, la Volkswagen Cox a battu ce record des ventes d’une automobile.

En juin 1919, Citroën concevait la Citroën Type A. André Citroën souhaitait produire des véhicules accessibles à un large public. La Type A possèdait un moteur quatre cylindres qui atteignait une vitesse de 65 km/h. Elle devenait la toute première voiture européenne fabriquée en série.

En mars 1934, Citroën dévoilait sa Traction Avant. Conçue en seulement une année par l'ingénieur André Lefebvre, la Traction Avant était adoptée par les français pour sa tenue de route et son confort.

En mars 1936, le constructeur allemand Mercedes présentait la première voiture dotée d’un moteur diesel, la Mercedes 260 D, dont le moteur avait été inventé par Rudolf Diesel, en 1892. Malheureusement, la guerre ne permit pas au constructeur de commercialiser ce véhicule en série.

En août 1938, la Volkswagen Coccinelle (qui désignait la voiture du peuple) conçue par Ferdinand Porsche était commercialisée dans des versions cabriolet, décapotable et limousine. Elle connut un succès phénoménal, produite à plus de 21.529.464 exemplaires à travers le monde.

En septembre 1939, le premier prototype officiel de la Citroën 2 CV voyait le jour. Citroën dévoilait la TPV (signifiant toute petite voiture) qui se voulait être une automobile pour les classes populaires et paysannes sur le principe de la Traction Avant. Le cahier des charges était est à la fois simple et révolutionnaire : faire 2 chevaux fiscaux, ne pas dépasser une consommation moyenne de trois litres aux cent kilomètres, être capable de transporter
cinquante kilos de bagages, pouvoir traverser un chemin sans briser un œuf dans le coffre. Ce projet ne vit le jour qu’en 1948, interrompu par la deuxième guerre mondiale.

En octobre 1946, la régie nationale présentait sa populaire Renault 4 CV, surnommée 4 pattes. Dotée d'un moteur situé à l'arrière, commercialisée en 1949, elle dépassait le million de modèles vendus. Avec la Renault Dauphine, la Renault 4 CV sera, pendant près de quinze ans, le principal modèle commercialisé par Renault.

En octobre 1948, Citroën présentait la Citroën 2 CV au salon de Paris. Après la présentation de la TPV en 1939, Citroën voulait produire une automobile économique dénommée 2 Chevaux, en référence à la
puissance fiscale définie au cahier des charges du constructeur. Le succès commercial était instantané et dépassait toutes les espérances de la marque française.

En octobre 1955, La Citroën DS était dévoilée au salon de Paris, imaginée par Flaminio Bertoni. Son design tranchait radicalement avec la Citroën Traction, tout comme les surprenantes innovations technologiques (suspensions hydrauliques, freins à disque, direction assistée, …).

En juin 1957, le public découvrait la Fiat 500, cette petite voiture légère, économique et rapide, dotée d’un moteur bicylindre de 500 cc. La Fiat 500 qui s’inspirait de son illustre ancêtre italienne, la Fiat Topolina, connut un énorme succès commercial avec quelques 3,6 millions de véhicules vendus.

En juillet 1958, lancement de la première automobile Trabant (qui signifiait satellite en allemand) de la République Démocratique Allemande, dotée d’une carrosserie en plastique.

En août 1959, la commercialisation de l’étonnante Austin Mini débutait. Cette petite voiture a connu un succès commercial tonitruant en Europe. La Mini originale (1959-2000), initialement Morris Mini
Minor
et Austin Seven, sorties simultanément, est un modèle d'automobile qui connut un succès commercial tonitruant. Elle fut vendue sous plusieurs marques Austin, Morris, Rover, Wolseley, Riley, Leyland et sous licence italienne Innocenti, avant de devenir une marque à part entière en 1969.

En octobre 1961, La Renault 4 L allait remplacer la Renault 4 CV pour faire face à la concurrence de de la Citroën 2 CV. Cette automobile populaire, produite pendant près de trente ans, allait devenir la voiture française la plus vendue avec quelques 8 millions d’exemplaires.

En septembre 1963, Porsche présentait la Porsche 911. Après sa Porsche Roadster 356, Porsche présentait sa mythique Porsche 911. Dotée d’un six cylindres à plat, le flat 6, placé à l’arrière du véhicule, la
sportive devenait le modèle phare de la marque allemande.

En avril 1964, Ford présentait la Ford Mustang. Le succès commercial était instantané, et 100.000 exemplaires de la Ford Mustang étaient vendus en près de 100 jours. Plus de 7 millions de Ford Mustang ont été fabriqués depuis lors.

En mars 1970, Citroën présentait la Citroën SM. Ce véhicule avait été fabriqué à quelques 13.000 exemplaires entre les années 1970 et 1975.

En janvier 1972, La Renault 5 devenait la voiture la plus vendue en Europe en 1977, et la seconde voiture la plus vendue au monde à la même période.

En mai 1974, Volkswagen commercialisait la Volkswagen Golf. Ce modèle connut un succès phénoménal alors que sa version Volkswagen Golf GTI n’était présentée qu'en 1975 lors du salon de Francfort.

En octobre 1982, Citroën présentait la Citroën BX au salon de l’automobile de Paris. Concurrencée par la Citroën GS et la Citroën CX, elle rencontra pourtant une réussite commerciale, produite par le constructeur français Citroën à plus de 2,3 millions d’exemplaires.

En février 1983, Peugeot commercialisait la Peugeot 205, modèle phare du constructeur français, qui s’écoula à plus de 5,2 millions d’exemplaires.

En septembre 1987, dans le cadre des festivités de son quarantième anniversaire, la Ferrari F40 était présentée au salon de Francfort. Commercialisée à quelques 1.200 exemplaires, elle demeure toujours un modèle d’exception.

En juin 1990, Renault lançait son nouveau modèle baptisait Renault Clio pour concurrencer avec succès la vieillissante Peugeot 205. Ses modèles collectors et sportifs, Renault Clio S, Renault Clio RSi, Renault Clio 16S, Renault Clio 16 V, Renault Clio Williams sont prisés des amateurs de voitures anciennes.

En juillet 1990, la Citroën 2 CV tirait sa révérence après quarante ans de bons et loyaux services et quelques 3,7 millions d'exemplaires vendus dans le monde entier. Les deuchistes amateurs, amoureux des légendaires Citroën 2 CV, se retrouvent chaque année à l’occasion d’un grand rassemblement national en France.

En octobre 1992, Renault lançait la Renault Twingo, présentée comme une vraie petite voiture populaire des années 1990 avec un vrai design innovant, adoptant l’aspect d’un monospace adapté à une petite voiture. Elle figure parmi les dix modèles les plus vendus en France.

Toutes ces automobiles, généralement désignées sous l’appellation voitures anciennes, voitures historiques, ancêtres, oldtimers, youngtimers, ou plus communément voitures de collection sont prisées des collectionneurs d’anciennes et des clubs de passionnés. Considérant l’histoire, la rareté et la popularité de ces automobiles anciennes, beaucoup d’entre elles peuvent prétendre au statut de voiture de collection.


Importer un véhicule de collection

Acheter sa voiture à l’étranger permet quelquefois de réaliser de lucratives économies.

Cependant, soyez vigilants car il vaut mieux ne pas ignorer toutes les règles en matière de droits de douane et de TVA.

Ces règles peuvent être différentes selon qu’il s’agisse d’un véhicule rattaché ou non à la Communauté Européenne.

Les démarches administratives pour importer un véhicule de collection

De manière certaine, pour être immatriculé en France, tout véhicule importé de l’étranger doit posséder un titre de circulation valable dans son pays d’origine.

Aussi, et pour se conforter aux formalités en vigueur, le propriétaire du véhicule devra obtenir un quitus fiscal ou un certificat de dédouanement numéro 846A.

Voici donc quelques conseils qui vous éviteront de réaliser une fausse bonne affaire…

Combien d’entre nous, dans le passé, ont abandonné le projet d’importer un véhicule de collection, confronté à des démarches administratives trop fastidieuses.

Aujourd’hui, bien que l’importation d’un véhicule ancien soit maintenant devenue plus simple depuis un pays de la Communauté Européenne, l’obtention de votre certificat d’immatriculation (carte grise) impose cependant de se conforter au respect de certaines règles.

Sous l’angle fiscal et douanier, il vous faudra obtenir différentes pièces administratives nécessaires pour obtenir l’immatriculation du véhicule.

Un véhicule qui a été acheté dans un état membre n’a pas besoin d’être présenté aux douanes françaises.

Comment obtenir le quitus fiscal ?

En revanche le nouveau propriétaire devra se rendre à son centre des impôts pour obtenir un certificat fiscal, plus connu sous le nom de quitus fiscal.

  • Si celui-ci est importé depuis un pays rattaché à l’union européenne, le véhicule étant immatriculé dans ledit pays, il vous faudra obtenir un certificat des services fiscaux N° 1993 VT (ou REC), établi
    par la recette des impôts de votre secteur géographique d’habitation.
  • Si celui-ci est importé depuis un pays non rattaché à l’union européenne, et entrant par un poste frontière national français, il vous faudra obtenir un certificat modèle 846 A établi, habituellement par la
    Douane du dit poste frontière.
  • Si celui-ci est importé depuis un pays non rattaché à l’union européenne, et entrant par un pays de l’union douanière européenne, via un poste douanier d’un pays tiers, il vous faudra obtenir un bordereau de dédouanement modèle DAU (Document Administratif Unique) de l’Union Européenne, délivré par le bureau de douane local constatant l’importation. A la case 1, la mention « IMA » indiquera que les taxes d’importation ont été acquittées. Le véhicule sera dès lors considéré comme un bien communautaire, comparable au « importation depuis un pays de la CE ». La copie du bordereau de dédouanement modèle DAU (Document Administratif Unique) sera à fournir aux services fiscaux en plus des autres pièces réglementaires.

Sous l’angle de la conformité technique du véhicule, si votre véhicule est muni de son certificat de conformité complet du constructeur ou de l’importateur ayant sollicité en son temps la conformité du type de véhicule (sous forme de copie de la notice descriptive comportant le procès-verbal de réception initial), vous pourrez demander l’obtention d’une carte grise normale ou de collection.

Si votre véhicule n’est muni que d’un certificat de conformité partiel du constructeur (essentiellement pour les importations d’un pays hors Communauté Européenne), vous pourrez :

  • soit présenter votre véhicule au centre de la DRIRE le plus proche de votre domicile pour une visite de validation complémentaire de conformité qui vous permettra de demander l’obtention d’une carte grise normale ;
  • soit demander une attestation de datation à la Fédération Française des Véhicules d’Epoque (FFVE) pour vous permettre l’obtention d’une carte grise de collection. Si votre véhicule n’est muni d’aucun certificat de conformité, vous devrez alors obligatoirement demander une attestation de datation à la FFVE, qui vous permettra l’obtention d’une carte grise de collection, même si le véhicule n’est pas conforme à un type ayant été réceptionné en France.

L’exception qui confirme la règle concerne l’importation d’un véhicule suite à un transfert de résidence normale.

Dans ce cas précis, les droits de douane et la TVA ne s’appliqueront pas, à la condition expresse que :

  • votre véhicule ne soit pas un véhicule de catégorie utilitaire ;
  • vous soyez en possession de ce véhicule depuis plus de 6 mois (non exigé pour les résidents en provenance des DOM) ;
  • les impositions normalement exigibles dans le pays de provenance ou d’origine aient été acquittées.

Vous devrez cependant vous présenter à la douane pour obtenir un certificat de dédouanement 846A, puis à la préfecture, pour l’obtention de votre carte grise collection, muni des documents suivants :

  • carte grise étrangère (pour les véhicules déjà immatriculés hors de la France) ;
  • certificat de conformité européen ;
  • quitus fiscal ou certificat de dédouanement numéro 846A ;
  • demande de certificat d’immatriculation ;
  • facture d’achat ou certificat de cession ;
  • pièce d’identité en cours de validité ;
  • justificatif de domicile.

Désormais, si vous désirez acheter un véhicule de collection, un véhicule ancien, provenant d’un pays étranger, vous connaîtrez toutes les démarches à effectuer pour obtenir votre certificat d’immatriculation (carte grise) normal ou collection.

 

 

 

Importer un véhicule de collection
Publié le 24/10/2016
Auteur : Thierry de Franceschi - Mascotte Assurances


OBTENIR SA CARTE GRISE COLLECTION

LES DEMARCHES ADMINISTRATIVES POUR L’OBTENTION D’UNE CARTE GRISE COLLECTION

Vous pouvez prétendre à l’obtention d’une carte grise véhicule de collection à l’unique condition que vous déteniez ou que vous achetiez un véhicule de plus de 30 ans, qui ne soit plus produit et dont les caractéristiques d’origine n'aient pas été modifiées.

Au titre du Code de la Route, un véhicule de collection est un véhicule de plus de 30 ans d'âge qui ne peut satisfaire aux prescriptions techniques des véhicules modernes (Art. R 311-1 6.3 du Code de la Route). Il bénéficie d'une carte grise collection, pour laquelle vous devez en faire la demande auprès de la Fédération Française des véhicules d'Epoque (FFVE).

Pour le Code de la Route, un véhicule d’époque dit véhicule de collection est un véhicule qui présente un intérêt historique et, remplit les conditions suivantes :

  Il a été construit ou immatriculé pour la première fois il y a au moins trente ans ;

  Son type particulier, tel que défini par la législation pertinente de l'Union européenne ou nationale, n'est plus produit ;

  Il est préservé sur le plan historique et maintenu dans son état d'origine, et aucune modification essentielle n'a été apportée aux caractéristiques techniques de ses composants principaux ;

La mention « véhicule de collection » figure en rubrique Z sur la carte grise (certificat d'immatriculation).

Vous pouvez circuler aussi bien en France qu’à l'étranger avec un véhicule de collection.

Du point de vue réglementaire, les véhicules de collection doivent procéder à un contrôle technique tous les cinq ans (contre 2 ans pour les autres véhicules) à l’exception des véhicules de collection dont la date de première mise en circulation est antérieure au 1er janvier 1960 ou dont le PTAC est supérieur à 3,5 tonnes.

Dès lors, les véhicules de collection dont le poids total en charge est inférieur ou égal à 3,5 tonnes et dont la mise en circulation est postérieure au 1er janvier 1960 sont soumis à l'obligation d'un contrôle technique tous les cinq ans. A contrario, les véhicules de collection dont le poids total en charge est inférieur ou égal à 3,5 tonnes et dont la mise en circulation est antérieure au 1er janvier 1960 ainsi que les véhicules de collection dont le poids total en charge est supérieur à 3,5 tonnes, quelle que soit leur date de leur mise en circulation, sont dispensés du contrôle technique.

Bien évidemment, si un véhicule de 30 ans d'âge n'est pas déclaré comme véhicule de collection, la réglementation liée au contrôle technique de collection ne s'applique pas et, dès lors, le contrôle technique doit être impérativement effectué tous les deux ans.

La mention particulière figurant sur le certificat d’immatriculation permet aux véhicules de collection d’apposer sur le véhicule des plaques d'immatriculation spécifiques sur fond noir, sans identifiant territorial.

Le passage en véhicule de collection pour le véhicule de 30 ans n'est pas automatique, ni obligatoire. Vous devez directement effectuer les démarches nécessaires pour obtenir la mention véhicule de collection.

Pour les véhicules, auto de collection, moto de collection, cyclo de collection,… démunis d’un certificat d’immatriculation national (carte grise), sans carte grise (ancienne carte grise perdue), importés sans jamais avoir été homologués par les mines, provenant des domaines, possédant une carte grise comportant une erreur ou une exactitude des caractéristiques (notamment les cyclomoteurs, vélomoteurs, véhicules militaires), comportant une erreur dans le numéro de série, le type, la carrosserie ou toute autre caractéristique distinctive,… la Fédération Française des véhicules d'Epoque (FFVE) vous aidera à obtenir votre certification d’immatriculation collection.

En effet, la FFVE est habilitée à vous délivrer une attestation de datation et caractéristiques qui vous permettra de solliciter votre certificat d’immatriculation, auprès de votre préfecture, avec un dossier réglementaire préalablement contrôlé par la Fédération Française des véhicules d'Epoque.

Pour cela, il vous faudra télécharger le formulaire de demande d’attestation sur le site internet de la FFVE. Pour les irréductibles d’internet, une demande écrite pourra être adressée à la FFVE en joignant une enveloppe affranchie au tarif en vigueur à votre nom, pour recevoir le document.

Une fois, le document correctement renseigné, il vous faudra l’adresser à la FFVE avec les autres documents demandés (photocopies et non originaux) et votre règlement à la Fédération Française des véhicules d'Epoque (FFVE) - BP 40068- 92105 Boulogne Billancourt cedex.

Le délai moyen de traitement des demandes d'attestation pour un dossier complet sans anomalies est d'environ 2 à 3 semaines. Veillez donc à adresser votre dossier complet pour obtenir votre attestation rapidement (pour information,
selon les informations FFVE, en 2016, plus de 30% des demandes ont été retournées à leurs expéditeurs parce qu’elles étaient incomplètes).

Bien évidemment, si la carte grise de votre véhicule ne comporte aucune erreur, vous pouvez vous adresser directement à votre préfecture pour en demander la modification. Cela vous coûtera l’équivalent d’un cheval fiscal et l'obligation
de changer votre numéro d'immatriculation pour passer en série SIV (2 lettres, 3 chiffres, 2 lettres). Conservez une copie des documents originaux si toutefois votre nouvelle carte grise de collection comportait une ou plusieurs erreurs (numéro série, date, marque, ...) pour prouver votre bonne foi afin de faire procéder à la rectification de ces erreurs, sans coût supplémentaire.

Si vous possédez un véhicule de collection, un véhicule ancien, de plus de 30 ans, et que vous désirez obtenir une carte grise collection, vous connaitrez désormais les démarches à effectuer pour
obtenir votre certificat d’immatriculation collection (carte grise collection).


COMMENT CHOISIR SON ASSURANCE COLLECTION

QUELQUES CONSEILS UTILES POUR CHOISIR SON ASSURANCE AUTO, MOTO DE COLLECTION

Vous avez eu le coup de cœur pour une voiture ancienne qui vous avez remémorée vos souvenirs de jeunesse ou encore l’automobile de votre père, ou de vos grands-parents. Vous allez prochainement l’acquérir, mais avant toute chose, il vous faut l’assurer.

A la différence de votre véhicule moderne, les véhicules de collection sont des objets de plaisir et de loisirs. En conséquence, il est préférable de s’adresser à un assureur collection qui a conçu des contrats d’assurance spécialement adaptés à ces voitures anciennes. Avant, toute chose, vérifiez avec lui si votre véhicule entre dans la catégorie des véhicules de collection. Car, à la différence du marché de l’automobile moderne, il faut souvent attendre entre 20 et 30 ans pour qu’un véhicule puisse, sous conditions, acquérir le statut de véhicule de collection. Les collectionneurs et le marché, plus généralement, commencent à lui porter de l’intérêt dès lors qu’il se raréfie alors que la demande se fait plus forte, à l’exception des véhicules anciens qui présentent une vraie rareté.

Au titre du Code de la Route, un véhicule de collection est un véhicule de plus de 30 ans d'âge qui ne peut satisfaire aux prescriptions techniques des véhicules modernes (Art. R 311-1 6.3 du Code de la Route). Il bénéficie d'une carte grise collection, pour laquelle vous devez en faire la demande auprès de la Fédération Française des véhicules d'Epoque (FFVE).

Pour le Code de la Route, un véhicule d’époque dit véhicule de collection est un véhicule présentant un intérêt historique et, qui remplit les conditions suivantes :

  • Il a été construit ou immatriculé pour la première fois il y a au moins trente ans ;
  • Son type particulier, tel que défini par la législation pertinente de l'Union européenne ou nationale, n'est plus produit ;
  • Il est préservé sur le plan historique et maintenu dans son état d'origine, et aucune modification essentielle n'a été apportée aux caractéristiques techniques de ses composants principaux ;

Les critères d'éligibilité à l’offre d’assurance collection sont différents selon les spécialistes reconnus. Ainsi, certains proposent un contrat véhicule de collection dès lors qu'un véhicule a plus de 20 ans d’âge, qu'il dispose ou non d'une carte grise de collection. A contrario, d'autres assureurs collection considèrent un véhicule comme véhicule de collection lorsqu'il présente une authentique rareté.

Les spécialistes de l’assurance collection possèdent leurs propres critères d’éligibilité et conditions d’acceptation, l'ancienneté n'étant pas le seul critère d’éligibilité au rang de véhicule de collection. Aussi, ils refusent d’assurer des véhicules anciens dont l'ancienneté ne légitime pas le caractère collection du véhicule. A titre d’exemple, une Peugeot 205 XAD de plus de 20 ans n’est pas éligible au rang de véhicule de collection.

Une fois, votre véhicule reconnu comme étant un véhicule de collection, les formules de garanties d’assurance qui vous seront proposées sont comparables voire supérieures à celles de votre contrat d’assurance automobile de votre véhicule habituel, conduit quotidiennement.

En effet, les assureurs collection vous proposent aujourd’hui des formules de garantie d’assurance en dommages tous accidents (Tous Risques), incluant des garanties vandalisme et dégradations volontaires en valeur agréée, dès lors que
celle-ci est déterminée par un expert-conseil en automobile. La valeur de votre véhicule est déterminée en fonction de son état général ainsi que des travaux de remise en état réalisés. Cette valeur d’expertise sert, en cas de sinistre,
à calculer le montant de l’indemnisation qui vous sera réglé.

Dès lors, l’assurance collection, ne s’appuyant pas sur la côte Argus officielle comme base d’indemnisation mais bien sur la valeur agréée qui prend en compte le caractère collection du véhicule, l’indemnisation versée par l’assureur collection sera plus élevée que celle d’un assureur traditionnel.

Si vous possédez plusieurs véhicules, auto de collection ou moto de collection, ils pourront être assurés en contre flotte (auto, moto, cyclo ou tracteur de collection peuvent être assurés sur un même contrat).

Les tarifs d’assurance collection proposées sont avantageux et dégressifs dès le deuxième véhicule de collection avec une gratuité dès le quatrième véhicule pour les seules garanties Responsabilité civile et Défense recours suite à accident.

Vous pourrez également utiliser votre véhicule de collection à l’occasion de déplacements strictement privés, essais libres sur circuit non chronométrés, concentrations, rassemblements, rallyes touristiques sans aucune restriction du nombre de kilomètres parcourus dès lors que l’utilisation du véhicule est d’ordre strictement privée (pas d’utilisation du véhicule de collection dans le cadre de déplacements professionnels y compris le simple trajet domicile au
lieu de travail).

Des conditions tarifaires sont accordées aux assurés, membres d’un club, d’une association ou d‘une amicale de collectionneurs d’un véhicule auto ou moto de collection.

En tant que spécialiste de l’assurance collection, Mascotte Assurances met tout son savoir-faire en œuvre pour vous proposer des garanties d’assurance uniques sur le marché de l’assurance collection pour assurer votre véhicule de collection. Parce que Mascotte Assurances partage votre passion pour l’automobile de collection ou la moto de collection, ses garanties d’assurance vous assureront une vraie tranquillité d'esprit :

  • Responsabilité civile
  • Défense pénale et recours suite à accident
  • Protection juridique automobile
  • Assistance 24h/24 - 7j/7 (franchise 1 km en cas de panne)
  • Assistance 24h/24 - 7j/ avec rapatriement jusqu’au réparateur habituel ou au domicile
  • Blessures du conducteur jusqu’à 500.000 Euros
  • Décès du conducteur jusqu’à 500.000 Euros
  • Frais d’obsèques à concurrence de 4 ;500 Euros
  • Incendie
  • Incendie, Vol, Catastrophes naturelles, événements climatiques
  • Dommages tous accidents
  • Bris des glaces jusqu’à 1400 Euros
  • Accessoires et aménagements remboursés jusqu’à 700 Euros
  • Autoradio et Accessoires jusqu’à 700 Euros

Aussi, si vous possédez un véhicule de collection, un véhicule ancien, un véhicule yougtimer, ALFA-ROMEO GIULETTA SPRINT, ALFA ROMEO GIULETTE SPIDER, ALFA ROMEO 2600 SPIDER, ALFA ROMEO 2000 GTV, ALPINE A 110
BERLINETTE 1300 S, ALPINE A310 4 CYLINDRES, ALPINE A310 V6, AUDI QUATTRO COUPÉ TURBO, AUSTIN MINI COOPER S, AUSTIN MINI MOKE, AUSTIN HEALEY SPRITE FROGEYE, AUSTIN HEALEY 3000, AUTOBIANCHI BIANCHINA DECOUVRABLE, AUTOBIANCHI A112 ABARTH,
BMW 2800 CS, BMW 2000 TILUX, BMW 2002 COACH, BMW 2000 TOURING, BMW 323 IE E21, BMW 850 CSI COUPÉ V12, CHEVROLET MASTER, CHEVROLET CORVETTE, CITROEN 5 CV, CITROEN TRACTION 7, CITROEN TRACTION CABRIOLET 11 BL, CITROEN 15 SIX, CITROEN
DS 19, CITROEN DS 21 PALLAS INJECTION, CITROEN DS BREAK, CITROEN 2 CV AZ, CITROEN 2 CV AZL, CITROEN 2 CV CHARLESTON, CITROEN AMI 6 BERLINE, CITROEN DYANE 6, CITROEN MEHARI 4 PLACES, CITROEN SM INJECTION, CITROEN CX 2400 GTI, CITROEN
XM V6 24, DAIMLER SP 250, DATSUN 240 Z, FACEL VEGA HK 500, FACEL VEGA FACELLIA CABRIOLET, FERRARI DINO 308 GT4 V8, FERRARI 308 GTB POLYESTER, FERRARI BB 512, FERRARI 400 GT, FERRARI TESTAROSSA, FIAT 600, FIAT 850 SPORT SPIDER, FIAT 124
SPORT COUPÉ, FIAT DINO COUPÉ, FIAT 500 L, FORD ESCORT RS 2000, FORD CORTINA 1600 E, FORD CAPRI 2600 RS, HONDA S 800 CABRIOLET, HONDA N 360, JAGUAR XK 150, JAGUAR TYPE E SERIE 1 CABRIOLET, JAGUAR XJ 6 COUPÉ, JAGUAR E V12 SERIE 3
CABRIOLET, JAGUAR XJ-S V 12, JENSEN INTERCEPTOR SALOON 6.3, LANCIA FLAMINIA COUPÉ PININFARINA, LANCIA FLAVIA 2000 COUPÉ, LANCIA FULVIA 1.6 ZAGATO, MATRA JET 6, MATRA BAGHEERA, MERCEDES 190SL, MERCEDES 300 SEL 6.3, MG B CABRIOLET,
NSU WANKEL SPIDER, OPEL GT 1.9, PANHARD 6 CS PANO, PEUGEOT 202 BERLINE DECOUVRABLE, PEUGEOT 404 CABRIOLET, PEUGEOT 604 SL, PEUGEOT 104 ZS, PEUGEOT 205 GTI, PLYMOUTH BARRACUDA, PONTIAC FIREBIRD TRANS AM, PORSCHE 356 C COUPÉ,
PORSCHE 911 S 2.4, PORSCHE 914/6, PORSCHE 924, PORSCHE 928, PORSCHE 911 TURBO 3.3, RENAULT 4 CV, RENAULT FREGATE, RENAULT FLORIDE, RENAULT 12, RENAULT 16, RENAULT FUEGO, RENAULT 17 TS, RENAULT 8 GORDINI, RENAULT 5 ALPINE, RENAULT 12
GORDINI, RANGE ROVER V8, SIMCA SIX, SIMCA 9 SPORT, SIMCA 1000 BERLINE, SIMCA 1000 COUPÉ BERTONE, SIMCA 1200 S, SIMCA 1000 RALLYE 2, SIMCA 1100 TI, SUNBEAM ALPINE SERIE 1,;SUNBEAM ALPINE SERIE 2, SUNBEAM ALPINE SERIE 3, SUNBEAM LOTUS, TALBO SAMBA CABRIOLET, TOYOTA CELICA 1600 ST, TRIUMPH TR3 A, TRIUMPH TR 6 CABRIOLET, TRIUMPH DOLOMITE SPRINT, TRIUMPH SPITFIRE 1500, VOLKSWAGEN COX 1200 EXPERT, VOLKSWAGEN 181, VOLKSWAGEN GOLF GTI, VOLKSWAGEN GOLF CABRIOLET, VOLKSWAGEN SCIROCCO, VOLVO 144, VOLVO 544, VOLVO 1800 ES, VOLVO 122 S,
faites appel à un vrai spécialiste de l’assurance collection.


LA 4 CV, UN SUCCES POPULAIRE QUI FETE SES 70 ANS

ASSURANCE RENAULT 4 CV DE COLLECTION… QUEL ASSUREUR CHOISIR ?

La Renault 4 CV, du constructeur français Renault, a été la voiture la plus vendue pendant près de dix années dès la fin de la seconde guerre mondiale.

Cette petite automobile, avait été secrètement imaginée pendant l’occupation à une période où les entreprises françaises de la zone occupée étaient sous influence allemande.

Au mois de juin 1940, en pleine guerre, les usines Renault étaient placées sous commandement allemand, alors que Louis Renault était aux Etats-Unis pour le gouvernement français. Tous les projets en cours étaient interrompus sur le champ, bien qu’une poignée d’audacieux ingénieurs des usines Renault, bravant cette interdit démarraient des recherches en développement d’une nouvelle automobile. Ils planchaient sur un projet de véhicule économique à l'achat tout autant qu’à l’utilisation, dénommé projet 106.

De retour des Etats-Unis, une fois sa mission achevée, Louis Renault travailla à la conception d'un petit modèle de tourisme. Perspicace, il était conscient qu’à l’issue du conflit, il faudrait proposer aux français un véhicule économique. Conforté, par un rapport qui lui était remis par un proche collaborateur, l’idée s’imposait que les petites voitures représentaient l’essentiel du marché à la sortie du conflit.

Développée en totale clandestinité, ce projet était fragilisé par les bombardements incessants que l'usine subissait de manière incessante. En 1942, Winston Churchill, Premier ministre anglais, faisait bombarder les entreprises qui contribuaient à l'effort de guerre allemand. L’usine de Billancourt, qui était placée sous l'occupation allemande était accusée de fabriquer des chars d’assaut pour les armées allemandes alors que Louis Renault vouait une haine féroce contre les nazis. Au mois de mars 1942, des avions bombardaient l’usine de Billancourt qui était en partie détruite sans pour autant, fort heureusement, interrompre le projet de lancement de la 4 CV.

A la suite de ces bombardements, Louis Renault déménagea les bureaux d'études dans un lieu plus sûr, à l’abri des bombardements alliés. Cette heureuse initiative permit la poursuite du projet. Dès lors, les premiers essais moteur se
déroulaient au mois de décembre 1941. Un an et demi plus tard, le premier prototype de la Renault 4 CV était homologué par le service des mines. Au cours des essais du prototype, l'administrateur allemand, chargé de contrôler la
production, eut fortuitement connaissance du projet, en apercevant un étrange véhicule vert. Devinant qu’un projet se tramait à son insu, il interrogea sans succès les ingénieurs des bureaux d’études travaillant sur ce projet A cette époque, les usines Renault n’étaient destinées qu’à la remise en état de chars de guerre allemands pour la Wehrmacht. Aussi, Louis Renault qui avait été informé de cet incident, transportait le prototype dans sa propriété d'Herqueville.

A la Libération, en mars 1945, Pierre Lefaucheux prenait la présidence de l’entreprise devenue la Régie Nationale des Usines Renault après la disparition de Louis Renault, décédé quelques mois plus tôt. Enthousiasmé par ce projet de
petite voiture populaire, économique, et bon marché, Pierre Lefaucheux, nouvel homme fort de Renault, souhaitait une version 4 portes. Après des années de guerre et de probables pénuries d’essence, le choix d’une petite voiture s’imposait et il en était convaincu malgré des avis divergents.

En effet, à la sortie du conflit, les pouvoirs publics qui souhaitaient relancer l'industrie, prenaient directement position dans les prises de décisions des constructeurs français. Ils décidaient que Panhard et Simca seraient choisis
pour un projet de petite voiture de moins de 6 CV, Peugeot pour un projet de voitures de 6 à 8 CV et Citroën pour un projet de voitures de 10 à 12 CV. A contrario, Renault aurait vocation de fabriquer des camions et utilitaires avec la fusion des marques Renault et Berliet qui donnerait naissance à un grand constructeur de véhicules utilitaires et poids lourds.

Pugnace, Pierre Lefaucheux n'acceptait pas cette décision et obtenait in extrémis l’autorisation de construite la 4 CV. Dans la foulée, il sollicitait que la production soit totalement consacrée à ce nouveau modèle avec des cadences de production journalière de trois cents véhicules. Les trois cents premiers véhicules sortaient de la chaîne production localisée sur l'île Seguin en août 1947. Et, le public découvrait la Renault 4 CV à l’occasion du trente-troisième salon de
l'automobile en septembre 1946.

Du salon de 1946 à 1955, ce petit modèle de tourisme, véritable voiture populaire, était produit à plus d’un million d’exemplaires, et devenait ainsi l’automobile française la plus vendue. Surnommée la « 4 pattes » mais aussi « la motte de beurre » en raison de son aspect tout autant que de la couleur jaune de ses premiers exemplaires, elle devenait vite la voiture favorite des français de l’après-guerre, boostée par un slogan publicitaire accrocheur « 4
chevaux, 4 places, 444.000 francs ». 

Elle symbolisait la toute première voiture économique et accessible à un grand nombre de français, notamment en raison des pénuries d’essence de l’après-guerre.  

Aujourd’hui, elle fait partie des véhicules de collection qui bénéficient d’une vraie côte de popularité. Si vous disposez d’un budget de près de 10.000 euros, vous pourrez assurément vous offrir une Renault 4 CV en excellent état de marche. Cette automobile collector, justifiant sans équivoque du label véhicule de collection, a marqué son époque… Elle figure incontestablement parmi les automobiles à posséder dans une collection d’automobiles collection, autos anciennes, autos à collectionner.

Aussi, et parce cette Renault 4 CV est collector, Mascotte Assurances entend vous donner satisfaction.

Bâtisseur de garanties de solutions d’assurance sur-mesure dédiées à l’assurance automobile de collection, Mascotte Assurances met tout son savoir-faire à votre disposition pour vous proposer des garanties d’assurance uniques sur le marché de l’assurance collection pour assurer votre automobile de collection :

  • Responsabilité civile
  • Défense pénale et recours suite à accident
  • Protection juridique automobile
  • Assistance 24h / 24 - 7j / 7 (franchise 1 km en panne)
  • Assistance 24h / 24 - 7j / 7 avec rapatriement jusqu’au réparateur habituel ou au domicile
  • Blessures du conducteur jusqu’à 80.000 euros
  • Décès du conducteur jusqu’à 80.000 euros
  • Frais d’obsèques à concurrence de 4 500 euros
  • Incendie
  • Incendie,Vol, Catastrophes naturelles, événements climatiques
  • Dommages tous accidents
  • Bris d’optique jusqu’à 500 euros
  • Accessoires et aménagements remboursés jusqu’à 700 euros

L'étendue de nos garanties d’assurance vous assurent une totale tranquillité d'esprit.

N’hésitez pas à nous interroger pour bénéficier assurément de conseils personnalisés qui
vous guideront dans le choix de votre assurance de collection auto.

Pour obtenir un devis gratuit et sans engagement, interrogez directement un conseiller Mascotte Assurances au 04.94.09.79.70 du lundi au vendredi de 8h40 à 12h30 et de 14h00 à 18h00.