Entretenir son véhicule de collection
en période de confinement …

 

De nombreux collectionneurs, inquiets des conséquences du Covid 19 sur leur santé à plus ou moins long terme, ont choisi de ne quitter que rarement leur domicile.

Les véhicules de collection vont moins rouler, voire être remisés dans le garage.

Voici donc quelques recommandations pour éviter certaines pannes éventuelles.

Recommandation # 1

Même sur de courts trajets, la batterie n’a pas le temps de recharger.

Il est nécessaire de faire tourner le moteur pour maintenir la charge de la batterie et faire circuler l’huile dans le moteur.

Laissez tourner votre moteur 20 à 30 minutes tous les 3 jours, si possible à l’extérieur du garage. Dans le cas contraire, laissez-le tourner 5 à 10 minutes, plusieurs fois dans la semaine.

Vous pouvez également débrancher le câble négatif « - » de votre batterie.

Soyez vigilant pour éviter tout faux contact ou tout autre problème.

En dernier lieu, vous pouvez vous équiper d’un mainteneur de charge qui permet une charge lente adaptée du véhicule.

La charge se met automatiquement en mode maintenance de charge, une fois la batterie chargée, pour la préserver des surtensions.

Certains appareils sont dotés d’une fonction d’arrêt automatique, si besoin.

Ils sont protégés contre les courts-circuits et inversions de polarité.

Recommandation # 2

Lorsqu’un véhicule reste immobilisé plusieurs jours, voire plusieurs semaines, les pneumatiques peuvent se déformer.

On appelle cela, le Flatspotting.

Cet épiphénomène d’aplatissement de vos pneumatiques suite à un stationnement prolongé est habituellement passager mais peut aussi quelquefois persister.

En effet, lorsque le véhicule est à l’arrêt depuis un certain temps, les pneumatiques subissent une pression au niveau de leur point de contact avec le sol.

Dès lors, ils ont tendance à s’aplatir.

Pour remédier à cela, il vous suffit de déplacer votre véhicule à la main de quelques mètres régulièrement pour éviter les plats sur les pneumatiques.

Vous pouvez également mettre votre véhicule de collection sur cales pour éviter tout aplatissement.

Recommandation # 3

A l’arrêt, vos pneumatiques supportent tout le poids de votre véhicule de collection.

N’’hésitez pas à les surgonfler de + 0,3 bars par rapport à la pression habituelle recommandée.

Évitez d’exposer vos pneumatiques à des conditions défavorables comme le sous-gonflage, les surcharges ou encore les températures extérieures trop froides.

Recommandation #4

C’est une astuce de grand-mère.

Placez un bout de carton, un chiffon ou des bouchons de liège entre votre pare-brise et vos essuie-glaces pour éviter que le caoutchouc de vos essuie-glaces ne se colle au pare-brise.

Recommandation #5

Si vous envisagez une sortie de garage, nettoyez et rincez abondamment à l’eau votre pare-brise et vos essuie-glaces pour éviter toute rayure de votre pare-brise.

Recommandation #6

Faites fonctionner la climatisation de votre véhicule de collection "youngtimer" pour garantir la bonne lubrification des joints du compresseur, l’huile étant véhiculée par le circuit frigorifique.

Recommandation #7

Appelez votre assureur collection pour connaître le numéro d’appel de votre garantie assistance à contacter en cas de panne éventuelle.

Ce numéro est généralement indiqué sur votre carte verte d’assurance.

 

 

 

 

 

 

Entretenir son véhicule de collection en période de confinement

Publié le 04/05/2020

Auteur : Thierry de Franceschi - Mascotte Assurances


Ce qu’il faut savoir sur le nouveau permis moto

 

Le permis moto évolue...

Après avoir déjà été revu en 2013, le permis moto est confronté à une nouvelle réforme entrée en application le 01/03/2020.

Cette réforme du permis moto a modifié les épreuves théoriques et pratiques de l’examen.

Voici ce qui a changé …

 

Qui est concerné par cette nouvelle réforme du permis moto ?

Tous les candidats au permis moto nouvellement inscrits sont concernés par cette nouvelle réforme.

Les autres candidats dont l’inscription a été validée avant la date du 01/03/2020, et qui sont déjà titulaires de l’épreuve du code de la route (Épreuve Théorique Générale) depuis moins de 5 ans, auront jusqu’au 01/09/2020 pour se présenter aux épreuves pratiques.

 

Quelles sont les catégories de permis concernées par cette nouvelle réforme du permis moto ?

Les catégories A1 et A2 sont concernées par cette nouvelle réforme.

La catégorie A1, accessible à partir de 16 ans, pour les motos n’excédant pas 125 cc de cylindrée, ne dépassant pas 11kW de puissance et dont le rapport poids/puissance est inférieur à 0,1kW/kg.

La catégorie A2, accessible aux conducteurs de plus de 18 ans, pour les motos d’une puissance n’excédant pas 35 kW, dont le rapport puissance/poids est inférieur à 0,2 kW/kg et qui ne sont pas dérivées d’un modèle développant plus de 70 kW.

A contrario, la catégorie de permis AM, accessible dès 14 ans pour les cyclomoteurs de moins de 50 cc, n’est pas concernée par cette réforme.

 

Quels sont les changements notables survenus dans l’épreuve théorique de cette nouvelle réforme du permis moto ?

En premier lieu, un véritable code moto a été mis en place avec 40 questions spécifiques.

Une véritable épreuve d'examen qui remplace l’ancienne épreuve de 12 fiches connues à l'avance des candidats, et tirées au sort par l’examinateur le jour de l'épreuve.

Cette nouvelle épreuve devient obligatoire pour les candidats inscrits au permis après la date du 01/03/2020. Sans aucune possibilité, pour ceux ayant passé l’épreuve théorique générale au cours des 5 dernières années, de bénéficier de cet acquis pendant 5 ans.

Pour réussir, l’épreuve, il faudra obtenir 35 bonnes réponses.

Un candidat inscrit simultanément au permis auto ainsi qu’au permis moto devra présenter les deux épreuves théoriques.

 

Quels sont les changements notables survenus dans les épreuves pratiques de cette nouvelle réforme du permis moto ?

L’épreuve hors circulation, appelée plus communément épreuve sur plateau, est comparable à la précédente.

Une seule et unique épreuve sur plateau, mixant parcours lent et parcours rapide

En pratique, un parcours unique combinant conduite à allure réduite, seul et avec passager, évitement, slalom et freinage d’urgence à allure régulière (55 km/h minimum).

Le candidat pourra poser au plus 3 fois le pied au sol (au lieu de 2 fois précédemment), sous peine d’être éliminé.

Il continuera à disposer de 2 essais pour effectuer le parcours.

La durée de l’épreuve de conduite en circulation est portée à 40 minutes, soit 10 minutes de plus qu’auparavant.

La nouveauté réside de l’introduction de l'évaluation des trajectoires de sécurité en virage (analyse de l’allure, du positionnement sur la chaussée, de la visibilité et de la sortie de virage).

La notation a été reconsidérée, passant désormais à 21 points sur 27, au lieu de 17 points comme cela était le cas précédemment.

 

BON A SAVOIR :

Il n’y a pas de changement notable concernant l'accessibilité progressive à la puissance.

A l’issue des 2 années limitant l'accès à des motocyclettes d'une puissance de 35 kW maximum, l'obtention du permis A se fera après avoir suivi une formation de 7 heures.

Une attestation sera délivrée par le formateur.

 

 

 

 

 

 

Assurance moto de collection : Ce qu'il faut savoir sur le nouveau permis moto

Par Thierry de Franceschi - Mascotte Assurances

Publié le 20/04/2020