Ce que vous encourez au volant
de votre voiture de collection
en période de confinement …

 

Cette crise sanitaire sans précédent a limité les amateurs de véhicules anciens dans leurs déplacements de tous les jours au volant de leurs anciennes.

De nombreux collectionneurs trépignent à l’idée de ne pas circuler régulièrement avec leur véhicule de collection.

D’autres s’impatientent à l’idée de bientôt reprendre le volant.

Le déconfinement de la population est annoncé pour la date du 11 mai prochain.

Qu’en est-il jusqu’à cette date prévisible ?

 

D’ici là, restez vigilant dans vos déplacements

Cette dramatique situation sanitaire a conduit le gouvernement français à prendre des mesures inédites de réglementation de la circulation.

Confinés à leur domicile, bon nombre de collectionneurs de véhicules anciens de collection ont laissé leur véhicule stationné au garage ou sur la voie publique.

Depuis, seuls les déplacements pour cas de force majeure sont autorisés :

  • Les déplacements entre le domicile et le lieu de l’activité professionnelle ;
  • Les déplacements pour effectuer des achats de matériels, fournitures indispensables à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité ;
  • Les consultations et soins médicaux ;
  • Les déplacements pour motif familial nécessaire ;
  • Les déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile ;
  • Les déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ;
  • Les déplacements pour participer à des missions d’intérêt général.

Vous pouvez donc user de ces quelques tolérances pour utiliser votre véhicule de collection.

N’oubliez pas toutefois d’informer préalablement votre assureur collection de vos déplacements liés aux seuls trajets domicile au lieu de travail et retour au domicile.

D'autre part, durant cette période  sans précédent, il n’est pas rare d’être contrôlé par les forces de l’ordre.

Alors surtout, n’omettez pas avant de monter à bord de votre véhicule de collection pour prendre la route de vous munir des documents suivants :

Et, veillez à respecter les gestes barrières.

 

Prenez garde aux contrôles routiers

Les contrôles routiers ont été renforcés depuis le 17 mars dernier dans le cadre de cette épidémie de coronavirus.

Les déplacements en voiture sont principalement autorisés pour se rendre sur son lieu de travail ou effectuer des courses de première nécessité lors qu’il n’y a pas de supermarché à proximité de votre domicile.

Les départs en week-ends ou en vacances sont eux interdits pendant cette période de confinement.

Les forces de l’ordre ont été mobilisées sur l’ensemble du territoire français pour dissuader les automobilistes de prendre régulièrement leur véhicule pour d’autres motifs que ceux autorisés.

Les contrôles routiers devraient être renforcés pour vérifier que chaque automobiliste est en règle et en possession de l’attestation d’assurance l'autorisant à effectuer son trajet.

 

BON A SAVOIR :

Prenez donc garde aux sanctions en cas de contrôle routier par policiers ou gendarmes.

En cas de non présentation du permis de conduire, de la carte grise ou de l’attestation d’assurance, une amende forfaitaire d’un montant de 38 € pourra vous être infligée.

En cas de non présentation de l’attestation de déplacement ou de sa version numérique, l’amende forfaitaire sera alors de 135 €.

L’amende en cas de non-présentation de l’attestation de déplacement ou d’une sortie non autorisée est de 135 € par passager, 200 € en cas de récidive dans un délai de 15 jours et 3750 € en cas de flagrant délit à plus de 3 reprises dans un délai de 30 jours, avec une peine de 6 mois de prison pouvant être potentiellement requise.

 

 

 

 

 

 

Ce que vous encourez au volant de votre voiture de collection en période de confinement

Publié le 27/04/2020

Auteur : Thierry de Franceschi - Mascotte Assurances


L’industrie automobile touchée
de plein fouet par la
crise du Covid-19

 

La crise sanitaire liée au Coronavirus frappe l’Europe toute entière.

La quasi-totalité des concessions et revendeurs automobiles ont baissé leurs rideaux pour cause de confinement.

La plupart des salons majeurs de la profession ont été reportés jusqu’à nouvel ordre.

Le Mondial parisien de l’Automobile a d’ores et déjà été annulé.

Le marché de l’automobile à l’arrêt accuse le coup, d’autant plus que le déconfinement total n’interviendra pas avant quelques temps.

Un marché français durement touché dans le contexte actuel

Cette crise automobile est probablement la plus grave de son histoire.

Elle va nécessairement avoir des conséquences notables sur l’économie mondiale, et tout particulièrement sur l'industrie de l’automobile.

L’achat d’un véhicule automobile est précisément un projet que les clients n’hésitent pas à repousser en période d’incertitude.

Les ventes d’automobiles ont considérablement chuté depuis le début de la pandémie.

En l’absence de clients et de concessions ouvertes, les constructeurs Peugeot, Renault, Toyota ont fermé leurs usines de production.

Au mois de mars 2020, avec 62.668 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves était en baisse de 72,2%, comparativement à mars 2019 (données CCFA).

Sur les trois premiers mois de l’année 2020, avec 364.679 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves était en baisse de 34,1%, comparativement à mars 2019 (données CCFA).

BON A SAVOIR :

Le Comité des constructeurs français d'automobiles, anciennement dénommé Chambre syndicale des constructeurs automobiles, est le syndicat professionnel des constructeurs d'automobiles en France.

C'est un syndicat adhérant au MEDEF et un lobby.

Un marché européen moins durement touché

Au plan européen, les constructeurs souffrent diversement des effets cette crise sanitaire.

Certains constructeurs sont moins impactés que d’autres.

Selon les informations communiquées par l’association des constructeurs européen d’automobiles (ACEA), la vente des voitures particulières neuves en Europe était en baisse de 51,8%, comparativement à la même période en 2019 (données ACEA).

Les constructeurs sont cependant différemment impactés :

  • - 68,00 % pour Peugeot
  • - 77,00 % pour Fiat Chrysler
  • - 65,00 % pour Ford
  • - 35,90 % pour Kia
  • - 34,40 % pour Mercedes
  • + 2,00 % pour Tesla
  • + 26,00 % pour Porsche

Quelques données chiffrées de l'industrie l’automobile

13,8 millions d'européens travaillent directement ou indirectement dans le secteur de l’automobile (6,1% de tous les emplois dans l'Union Européenne).

Les véhicules à moteur représentent 428 milliards d'euros de taxes dans les seuls pays de l'UE15 (Europe des Quinze).

Le secteur de l’automobile génère un excédent commercial de 84,4 milliards d'euros.

Le chiffre d'affaires qui est généré par l'industrie automobile représente plus de 7% du PIB.

Le secteur automobile investit chaque année 57,4 milliards d'euros dans la recherche et le développement (R&D).

Comment relancer le marché de l’automobile ?

L’industrie de l’automobile est un véritable moteur de création d’emploi et de croissance.

Jusqu'à présent, près de 14 millions de personnes en Europe travaillaient dans l’industrie automobile avant cette crise sanitaire.

Aujourd’hui, plus de 1,1 million de salariés sont touchés par les fermetures d'usines.

Au total, le secteur de l’industrie automobile fournit des emplois indirects et directs à quelques 13,8 millions de personnes dans l'Union européenne.

Tous les acteurs de l’industrie automobile se concertent aujourd'hui activement pour réussir la relance du marché de l’automobile.

Ils ont signé un code de conduite professionnel commun pour soutenir le redémarrage de la production à l’issue de la période de confinement.

De leurs côtés, les gouvernements, conscients de l’enjeu, s’apprêtent à soutenir l’industrie automobile…

Comme cela avait été le cas en 2008, lorsque le gouvernement français avait instauré les primes à la casse pour soutenir les ventes de véhicules.

Si besoin était, des nationalisations ne sont pas à exclure par des montées en capital.

Idéalement, l'industrie de l’automobile pourrait alors connaître un effet de rattrapage au second semestre 2020, avec une dynamique accrue en 2021.

Dans le cas contraire, le secteur pourrait être confronté à une réduction de la production automobile et des fermetures d’unités de production.

Qu'en est-il du marché de l’automobile de collection ?

Pour les professionnels du véhicule de collection, les temps sont tout aussi difficiles.

Pandémie oblige, ils ont été contraints eux aussi de baisser leurs rideaux.

Ils sont évidemment tous fermés, l'achat d'une voiture de collection n'étant pas considéré comme un achat de première nécessité.

Et même le nombre d'annonces de ventes en ligne de particulier à particulier périclite.

Il faudra patienter si vous prévoyiez d'acheter ou de vendre un véhicule de collection.

 

 

 

 

 

 

L’industrie automobile touchée de plein fouet par la crise du Covid-19

Publié le 27/04/2020

Auteur : Thierry de Franceschi - Mascotte Assurances


Que faire en cas de perte
du permis de conduire ?

 

Vous avez perdu votre permis de conduire, et vous souhaitez connaître les démarches à effectuer pour déclarer sa perte et faire une demande de renouvellement.

Il faut savoir que désormais, la déclaration de perte se fait en ligne, en même temps que la demande d’un nouveau permis de conduire.

La démarche se fait via un téléservice disponible sur le site de l'ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés), ou par l’intermédiaire d’un prestataire de services agréé par le Ministère de l’Intérieur.

 

De quoi avez-vous besoin ?

Avant de se connecter sur le site de l’ANTS, il faut se munir des éléments suivants :

  • Un code photo-signature numérique ou à défaut une photographie d'identité ;
  • Une pièce d’identité numérisée (carte nationale d’identité ou passeport) ;
  • Un justificatif de domicile numérisé (facture d'électricité, d'eau ou de gaz, facture de téléphone, avis d'imposition, quittance de loyer, attestation d'assurance habitation,...);
  • Un justificatif de résidence en France numérisé pour les étrangers (titre de séjour ou carte de résident en cours de validité) .
  • Une carte de paiement (carte bleue) pour le règlement en ligne.

La photographie d'identité doit être obligatoirement récente (photo de moins de 6 mois) et ressemblante.

Elle doit avoir été prise par un professionnel ou dans une cabine photographique ayant opté pour un système agréé par le ministère de l'intérieur.

BON A SAVOIR :

  • La photographie en couleur est recommandée.
  • La photographie doit être parfaitement nette, sans pliure, ni trace.
  • La photographie doit mesurer 35 mm de largeur par 45 mm de hauteur.
  • La photographie ne doit pas présenter ni de sur-exposition, ni de sous-exposition.
  • La photographie doit être normalement contrastée, sans ombre portée sur le visage ou en arrière-plan du visage.
  • L’arrière-plan de de la photographie doit être uni, de couleur claire (fond blanc interdit).
  • Le visage ne doit pas être recouvert d’un chapeau, foulard, serre-tête, bandana, …
  • L'expression du visage doit être naturelle.
  • La bouche doit être naturellement fermée et les yeux ouverts.

En cas de port de verres correcteurs, il n’est pas nécessairement obligatoire de les porter sur la photographie.

Toutefois, en cas de port de verres correcteurs sur la photographie, la monture ne doit pas être épaisse et ne doit pas masquer les yeux.

Les verres correcteurs ne doivent pas être teintés (verres correcteurs transparents).

Si la photo ne respecte pas ces critères exigés, le permis de conduire pourra ne pas être renouvelé automatiquement.

 

Quel est le coût du renouvellement du permis de conduire via l’ANTS ?

Le coût du renouvellement du permis de conduire est de 25 euros.

Ce montant peut être réglé en ligne sur le site de l’ANTS.

Il est majoré de la taxe régionale pour les départements de la Haute-Corse, Corse du Sud, Réunion, Guyane, Martinique et Mayotte.

Dans l’intervalle de la demande de renouvellement du permis, une attestation des droits à conduire, valable 2 mois, est délivrée en ligne.

 

 

 

 

 

 

Que faire en cas de perte du permis de conduire ?

Par Thierry de Franceschi - Mascotte Assurances

Publié le 13/04/2020


Assurance automobile de collection et confinement

La crise sanitaire sans précédent qui secoue la France depuis le mois de février dernier a depuis considérablement modifié les habitudes de chacun.

Le confinement de la population décrété par le gouvernement français dès le 17 mars dernier a limité les français dans leurs contacts et dans leurs déplacements au quotidien pour lutter plus efficacement contre la pandémie de Covid-19 qui sévit.

Cette crise sanitaire a contraint bon nombre de collectionneurs à limiter voire à interrompre leurs sorties régulières en anciennes.

 

# Restez chez vous

La grave situation sanitaire a conduit le gouvernement français à prendre des mesures sans précédent.

Confinés à leur domicile, tous les passionnés de véhicules anciens et de collection ont laissé leur véhicule au garage ou sur la voie publique.

Les motifs de déplacement doivent être choisis pour justifier d’une sortie.

Les déplacements quotidiens ne sont pas autorisés, sauf dans les cas de force majeure suivants et à la seule condition d’être muni d’une attestation précisant le motif de ce déplacement :

  1. Déplacements entre le domicile et le lieu de l’activité professionnelle, lorsque les activités ne peuvent être organisées sous forme de télétravail ou lorsque les déplacements professionnels ne peuvent être différés ;
  2. Déplacements pour effectuer des achats de matériels, fournitures indispensables à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités restent autorisées ;
  3. Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être repoussés ;
  4. Consultations et soins de patients atteints d'une affection de longue durée ;
  5. Déplacements pour motif familial nécessaire, notamment pour l’assistance aux personnes vulnérables ou pour la garde d’enfants ;
  6. Déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, en rapport avec l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes ;
  7. Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ;
  8. Déplacements pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

 

# Continuez à être assuré même durant le confinement

Même confiné au domicile, l’assurance automobile reste obligatoire.

La loi française prévoit qu’un véhicule doit rester assuré en toutes circonstances, qu’il soit stationné à l’arrêt dans un garage ou sur la voie publique.

Depuis 1958, l’état prévoit que tout propriétaire d’un véhicule terrestre à moteur doit obligatoirement l’assurer, à minima en assurance responsabilité civile pour les dommages qu’il pourrait occasionner aux tiers (souvent appelée assurance au tiers).

Cette garantie a pour objet de satisfaire à l’obligation légale d’assurance des véhicules terrestres à moteur.

Elle permet la prise en charge des préjudices qui seraient causés aux tiers.

Les garanties vol, incendie, catastrophes naturelles ou dommages tous accidents (tous risques) permettent de garantir les dommages matériels qui pourraient survenir, même lorsque le véhicule est immobilisé à l’arrêt.

A supposer que certains automobilistes collectionneurs prévoyaient de contacter leur assureur collection pour solliciter une suspension temporaire de leur contrat d’assurance collection, il faut savoir que les contrats d’assurance ne comportent aucune clause prévoyant le non-paiement de la cotisation d’assurance dans ce cas particulier.

Il reste la possibilité de réduire ses garanties d’assurance en accord avec l'assureur.

Toutefois, et même si la baisse de la sinistralité devait s’avérer probable pendant cette période de confinement, mieux vaut prévenir que guérir en évitant autant que possible de réduire ses garanties d’assurance.

Et si vous avez décidé de rouler en ancienne, veillez à respecter les gestes barrières.

La distanciation sociale est indispensable pour lutter efficacement contre la propagation du Covid 19.

 

 

 

 

 

 

Assurance automobile de collection et confinement

Par Thierry de Franceschi - Mascotte Assurances

Publié le 06/04/2020