La crise sanitaire sans précédent qui secoue la France depuis le mois de février dernier a depuis considérablement modifié les habitudes de chacun.

Le confinement de la population décrété par le gouvernement français dès le 17 mars dernier a limité les français dans leurs contacts et dans leurs déplacements au quotidien pour lutter plus efficacement contre la pandémie de Covid-19 qui sévit.

Cette crise sanitaire a contraint bon nombre de collectionneurs à limiter voire à interrompre leurs sorties régulières en anciennes.

 

# Restez chez vous

La grave situation sanitaire a conduit le gouvernement français à prendre des mesures sans précédent.

Confinés à leur domicile, tous les passionnés de véhicules anciens et de collection ont laissé leur véhicule au garage ou sur la voie publique.

Les motifs de déplacement doivent être choisis pour justifier d’une sortie.

Les déplacements quotidiens ne sont pas autorisés, sauf dans les cas de force majeure suivants et à la seule condition d’être muni d’une attestation précisant le motif de ce déplacement :

  1. Déplacements entre le domicile et le lieu de l’activité professionnelle, lorsque les activités ne peuvent être organisées sous forme de télétravail ou lorsque les déplacements professionnels ne peuvent être différés ;
  2. Déplacements pour effectuer des achats de matériels, fournitures indispensables à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités restent autorisées ;
  3. Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être repoussés ;
  4. Consultations et soins de patients atteints d’une affection de longue durée ;
  5. Déplacements pour motif familial nécessaire, notamment pour l’assistance aux personnes vulnérables ou pour la garde d’enfants ;
  6. Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, en rapport avec l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes ;
  7. Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ;
  8. Déplacements pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

 

# Continuez à être assuré même durant le confinement

Même confiné au domicile, l’assurance automobile reste obligatoire.

La loi française prévoit qu’un véhicule doit rester assuré en toutes circonstances, qu’il soit stationné à l’arrêt dans un garage ou sur la voie publique.

Depuis 1958, l’état prévoit que tout propriétaire d’un véhicule terrestre à moteur doit obligatoirement l’assurer, à minima en assurance responsabilité civile pour les dommages qu’il pourrait occasionner aux tiers (souvent appelée assurance au tiers).

Cette garantie a pour objet de satisfaire à l’obligation légale d’assurance des véhicules terrestres à moteur.

Elle permet la prise en charge des préjudices qui seraient causés aux tiers.

Les garanties vol, incendie, catastrophes naturelles ou dommages tous accidents (tous risques) permettent de garantir les dommages matériels qui pourraient survenir, même lorsque le véhicule est immobilisé à l’arrêt.

A supposer que certains automobilistes collectionneurs prévoyaient de contacter leur assureur collection pour solliciter une suspension temporaire de leur contrat d’assurance collection, il faut savoir que les contrats d’assurance ne comportent aucune clause prévoyant le non-paiement de la cotisation d’assurance dans ce cas particulier.

Il reste la possibilité de réduire ses garanties d’assurance en accord avec l’assureur.

Toutefois, et même si la baisse de la sinistralité devait s’avérer probable pendant cette période de confinement, mieux vaut prévenir que guérir en évitant autant que possible de réduire ses garanties d’assurance.

Et si vous avez décidé de rouler en ancienne, veillez à respecter les gestes barrières.

La distanciation sociale est indispensable pour lutter efficacement contre la propagation du Covid 19.

 

 

 

 

 

 

Assurance automobile de collection et confinement

Par Thierry de Franceschi – Mascotte Assurances

Publié le 06/04/2020